This page contains a Flash digital edition of a book.
Une période opportune pour le Track & Trace 2.0


Le contexte technologique, réglementaire et de la demande du marché est favorable au déploiement de projets de Track & Trace 2.0, qui vont plus loin en matière de suivi temps réel que ceux recourant aux codes-barres, à la RFID ou à la NFC, en s’appuyant sur l’internet des Objet (IoT). Si les technologies évoluent et peuvent rebattre les cartes en matière de jeux de pouvoirs, il reste fondamental de choisir la technologie la plus appropriée aux objectifs recherchés, ce que des projets pilotes (Proof of Concept) peuvent faciliter en mesurant les bénéfi ces obtenus.


L


’internet des objets (IoT) et la baisse récente des coûts technologiques (coût divisé par 10 en 15 ans pour les étiquettes RFID et par 100 en 10 ans pour un gigabyte) font partie des catalyseurs du Track & Trace 2.0. L’IoT a entraîné une multiplicité des dispositifs connectés et ainsi de capteurs potentiels. Rappelons que Gartner prévoit 21 Md d’objets connectés en 2020 ! L’IoT sera encore plus impactant que l’Internet et ce à travers les secteurs. En parallèle, la technologie a gagné en fi abilité d’acqui- sition de la donnée (taux de lecture des puces RFID…), diversité (cf graphique) et en maturité en s’appuyant sur des acteurs de confi ance et des retours d’expérience. Les nouveaux capteurs permettent de collecter plus de données (température, accéléromètre…) élargissant les cas d’usages et transformant le capteur Track & Trace de balise de localisation en témoin d’un environne- ment. Témoin dont les données pourront être exploitées à l’aide du big data pour de la maintenance prédictive, des rétro-analyses… Les plates-formes de stockage (Amazon Web Services...) jouent un rôle clé pour exploiter le poten- tiel des données captées. Selon IBM, 92 % des données mondiales ont été créées ces 2 dernières années et seule- ment 1 % est utilisé.


Un contexte technologique, réglementaire et marché favorable


A ce contexte technologique favorable, s’ajoutent les obligations réglementaires, les risques de contrefaçon (x2 sur les médicaments) et les attentes de visibilité des clients. Ce qui explique que 48 % des managers SC utili- saient déjà en 2014 des solutions de traçabilité. Les capteurs 2.0 permettent d’enrichir les produits avec plus d’informations à destination de la Supply Chain interne comme du client fi nal. Citons par exemple l’his- torique des fl ux pour vérifi er l’authenticité ou la digita- lisation des étiquettes règlementaires (plutôt que de créer 1 SKU par langue avec les impacts d’inventaires et taux de service associés).


En synthèse, le Track & Trace 2.0 consiste en une acquisi- tion de données en temps réel avec une maille plus fi ne (produit vs contenant, localisation…) permettant un trai- tement « à chaud » et partageable avec tous les acteurs (production, marketing, client…). Le Track & Trace 2.0 n’est pas une fi n en soi mais un facilitateur pour le pilo- tage de la Supply Chain étendue et la gestion des alertes (control tower). Plus question de capter des données seule- ment pour analyser des historiques.


Le « Trace » permet de reconstituer l’historique du parcours d’un objet.


Le « Trace » permet quantitativement de localiser les produits.


Visibilité et gouvernance Cette nouvelle visibilité sur les fl ux peut faire évoluer la distribution des pouvoirs : Qui prend la décision en cas d’alertes ? L’intérêt du Track & Trace 2.0 réside dans la rapi- dité de remontée de l’information, ce qui requiert d’adapter la gouvernance et le processus de prise de décision pour ne pas perdre le bénéfi ce de l’information « à chaud ».


La technologie, un élément critique dans la mise en œuvre de projets Track & Trace Bien que le Track & Trace 2.0 soit bien plus que la tech- nologie, ce choix est primordial pour ouvrir le champ des possibles. Par ailleurs, il conviendra également d’antici- per la capacité d’intégration dans les systèmes existants pour faire coexister toutes les données et servir au mieux le cas d’usage défi ni.


La diversité des solutions existantes sur le marché des objets connectés offre un panel d’opportunités très large pour tous les secteurs. Néanmoins, chacune de ces tech- nologies répond à des contraintes d’utilisation, d’envi- ronnement et de coûts bien spécifi ques, en offrant des fonctionnalités propres.


Ainsi, une étude préalable des technologies les plus pro-


Clément Falquet Senior Consultant, Capgemini Consulting clement.falquet@capgemini.com


112


Déborah Van Dessel Managing Consultant, Capgemini Consulting deborah.van-dessel@capgemini.com


N°109  SUPPLY CHAIN MAGAZINE - NOVEMBRE 2016


©CAPGEMINI


©CAPGEMINI


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118