search.noResults

search.searching

dataCollection.invalidEmail
note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
Se protéger du froid


Les mesures du HCR pour aider les Syriens en Jordanie à se préserver du froid cet hiver


Abu et Um Bassam sont mariés depuis près de 50 ans. Assis dans la cour de leur maison, ils se remémorent les bons souvenirs de leur vie d’avant. Dans leur pays d’origine, la Syrie, ils ont élevé huit enfants. Vivant sur une modeste parcelle dans le sud-ouest du pays, ils cultivaient la terre et élevaient du bétail.


L’intensification du conflit a mis fin à leur existence paisible et forcé Um et Abu Bassam à fuir la Syrie en 2013. Leur vie actuelle n’a plus rien à voir avec leur vie d’avant, et l’hiver apporte avec lui son lot de défis supplémentaires. Comme ils n’ont pas les moyens d’acheter du carburant pour se chauffer pendant la période hivernale, ils collectent tout ce qu’ils peuvent trouver : des feuilles, des branches, des journaux. Un tas de branches a d’ailleurs été empilé dans un coin de la cour pour alimenter le prochain feu. « Nous avons besoin de carburant, de vêtements, de médicaments et d’absolument tout », explique Abu Bassam. Um Bassam acquiesce.


« Nous avons besoin de plus de choses en hiver. Que pouvons-nous faire? Nous faisons ce que nous pouvons. »


Comme la plupart des 650 000 Syriens réfugiés en Jordanie, la famille Bassam vit en dessous du seuil de pauvreté et dépend de l’assistance humanitaire pour survivre. L’aide financière qu’ils reçoivent chaque mois du HCR couvre à peine leur loyer.


Ils attendent anxieusement de voir si l’allocation hivernale leur sera accordée, et le plus tôt sera le mieux. En attendant, ils passent leur temps dehors à l’air frais. Dans peu de temps, la pluie et les températures en dessous de zéro les forceront à rester à l’intérieur, dans cette structure en béton d’un étage où ils ont dû élire domicile.


POINT SUR LA SITUATION EN GRÈCE : INCENDIES À MORIA


Quelle que soit la période de l’année, cette propriété délabrée n’a rien d’agréable. De la moisissure recouvre les murs, suivant la trace d’anciens dégâts des eaux et de nouvelles fuites qui s’écoulent des fenêtres fissurées et des trous dans le plafond.


Um Bassam s’inquiète en particulier des répercussions de l’hiver sur leur fils Ahmed qui est handicapé. Ils ont déjà dû déplacer une fois son lit pour éviter qu’il ne soit mouillé par les gouttes qui tombent du plafond. « Je m’inquiète toujours pour lui et je ne veux pas qu’il ait froid. Parfois, les couvertures deviennent glaciales. »


Des zones entières de la Syrie ont été dévastées par le conflit, et de nombreuses familles se retrouvent sans nulle part où aller. Mais Abu Bassam garde espoir.


« Je rêve de pouvoir retourner dans notre pays. » Il espère qu’un jour ils pourront reconstruire leur vie en Syrie.


Grâce à votre soutien, le programme d’aide hivernale du HCR peut répondre à trois types de besoins en fournissant aux réfugiés :


• Des articles de première nécessité tels que des couvertures thermiques


• Une aide financière saisonnière pour répondre aux besoins supplémentaires des familles vulnérables pendant l’hiver, notamment pour acheter des appareils de chauffage, du carburant, de la nourriture et des médicaments.


• Des kits d’étanchéité pour les abris


Après le premier incendie qui s’est déclaré dans la nuit du mardi 8 septembre, causant d’importants dégâts dans les abris et les aires communes où vivent des demandeurs d’asile, d’autres incendies ont été signalés dans la nuit du 9 septembre et du 10 septembre. Le HCR a immédiatement proposé son soutien et appelé au calme pour apaiser les tensions entre les résidents et les demandeurs d’asile. Nous avons besoin de l’aide des donateurs pour continuer à fournir un soutien à la Grèce.


CE QUE FAIT LE HCR : • Fournir quelque 2000 tentes et 65 700 articles de première nécessité. • Aider à la préparation d’un nouveau site d’hébergement temporaire qui accueillera près de 8000 personnes dans de bonnes conditions de sécurité.


Les incendies ont affecté 12 000 personnes, dont 4000 enfants.


• Offrir du soutien pour les services d’eau, d’hygiène et d’assainissement dans le nouveau site.


• Distribuer de l’aide financière d’urgence aux foyers affectés par les incendies. 7


© UNHCR/Mohammad Hawari


© UNHCR


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8