search.noResults

search.searching

dataCollection.invalidEmail
note.createNoteMessage

search.noResults

search.searching

orderForm.title

orderForm.productCode
orderForm.description
orderForm.quantity
orderForm.itemPrice
orderForm.price
orderForm.totalPrice
orderForm.deliveryDetails.billingAddress
orderForm.deliveryDetails.deliveryAddress
orderForm.noItems
© UNHCR/Alassane Guindo


©UNHCR/Yousef Alhariri


UNHCR/Alassane Guindo


Portraits d’une pandémie :


Mariée et maman de cinq enfants, Liesse a fui la République démocratique du Congo pour se réfugier en Ouganda en 2015. Elle a pu apprendre la couture dans le centre communautaire financé par le HCR à Kampala. Après ses six mois de formation, elle a décidé de louer un petit atelier de couture près de chez elle, et son entreprise était florissante. Mais lorsque la pandémie s’est propagée jusqu’en Ouganda, le gouvernement a déclaré le confinement général de la population afin de contenir le virus. Depuis, Liesse se consacre à la production de masques non médicaux lavables, fabriqués à partir d’un tissu africain appelé Kitenge. Elle espère pouvoir confectionner 50 masques par jour.


Marwan, un réfugié syrien, avec son prototype de robot en LEGOMD


qu’il a contribué à élaborer dans


le laboratoire d’innovation du camp de Za’atari en Jordanie. Distribuant automatiquement du désinfectant pour les mains pour éviter que les utilisateurs n’aient à toucher le flacon, ce robot contribue à réduire la propagation du virus.


Au Mali, des enfants déplacés ont reçu du HCR des radios à énergie solaire ainsi que des fournitures scolaires pour respecter les mesures de distanciation physique suite à la fermeture de leur école à cause de la pandémie. Les enseignements sont dispensés via une émission diffusée à la radio, ce qui permet à des milliers d’enfants de rester scolarisés.


Principaux articles distribués par le HCR :


SYRIE :


• Sensibilisation de plus de 467 000 personnes via des activités communautaires pendant lesquelles le HRC a distribué du savon et rappelé les bonnes pratiques d’hygiène.


BANGLADESH :


• Gestion de deux centres de traitement de la COVID-19.


• Soutien au service de soins intensifs de l’hôpital régional principal de Cox’s Bazar.


• Formation de 280 agents de santé en matière de prévention et de contrôle des infections.


250 tonnes d’ÉPI et de fournitures médicales


50 millions de dollars d’aide financière pour répondre à la COVID-19


5


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8