This page contains a Flash digital edition of a book.
Lettres


d’un maignautois pendant


la Grande Guerre par Bertrand Boquien


Grâce à Jean-Jacques Dutaut-Boué,


nous avons eu communication des lettres adressées par un maignautois, Émile Ransan, à ses proches, pendant qu’il était au front. Né en 1875, Émile Ransan était cultivateur à Bolle, où il a habité toute sa vie, hors ses 3 années de guerre, et où il est mort en 1959. Il avait 40 ans lorsqu’il fut mobilisé à l’automne 1915. Cet homme mûr était aussi un jeune marié : il avait épousé l’année précédente Jeanne Rieumajou. De sa correspondance, il est resté une liasse de 56 lettres et cartes postales, adressées entre le 2 octobre 1915 et le 21 janvier 1919 à ses cousins Albanie et Ambroise Dutaut, habitants Montereau, dans la commune de Maignaut. A travers ses lettres, on revit sa guerre au quotidien. Mais elles sont aussi pleines d’allusions au « pays », de préoccupation pour


les travaux agricoles qui se font sans lui, ou de nostalgie de sa vie à Maignaut, comme le montre cet extrait du chapitre consacré à sa correspondance..


14 ● MAIGNAUT PASSION Info ● N°37 d'Infanterie Territoriale.


Emile Ransan appartenait au 133e


Régiment


Le cœur est resté au pays L


’intérêt des lettres d’Émile Ransan ne réside pas seule- ment dans l’aperçu qu’elles donnent de la vie quotidienne d’un soldat « territorial ». Dans sa correspondance, il effectue en pensée un aller-retour permanent entre le pays, où son cœur est resté, et le


front : « nous entendions continuellement le mau- dit ronflement des avions, tellement que je me croyais chez nous à entendre le bourdonnement des batteuses » (29 août 1917). La météorologie au front lui inspire des considérations sur le temps qu’il doit faire à Maignaut et ses conséquences sur les cultures : « C’est donc aujourd’hui la foire à Valence. Si le temps est beau comme ici je suppose qu’il y aura eu du monde » (16 février 1917). « depuis trois jours nous avons la pluie et le temps est froid comme au mois d’octobre. S’il fait pareil chez nous, ceux qui sont en retard pour le dépi- quage auront un mauvais temps pour faire ce tra- vail » (29 août 1917). « Depuis bientôt huit jours, nous sommes au mauvais temps, pluvieux et froid. S’il fait ainsi chez nous, vous trouverez mauvais semer ». (9 octobre 1917). « Aujourd’hui il fait un beau soleil mais le vent est froid. S’il a fait ainsi chez nous, ils auront eu un mauvais temps pour finir de vendanger. Savez-vous s’ils ont fini ? » (18 octobre 1918). « Je crois que s’il a fait beau chez nous comme il a fait ici, on en aura profité pour commencer de semer » (2 novembre 1918). De là-bas, il commente les menus événements mai- gnautois. Le « tue-cochon » est un événement : « Jeanne [sa femme] m’a écrit aujourd’hui qu’elle était rentrée de Tougnet et qu’ils devaient tuer le cochon mardi. Je suppose bien que vous y étiez


©Collection particulière


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160  |  Page 161  |  Page 162  |  Page 163  |  Page 164  |  Page 165  |  Page 166  |  Page 167  |  Page 168  |  Page 169  |  Page 170  |  Page 171  |  Page 172  |  Page 173  |  Page 174  |  Page 175  |  Page 176  |  Page 177  |  Page 178  |  Page 179  |  Page 180  |  Page 181  |  Page 182  |  Page 183  |  Page 184  |  Page 185  |  Page 186  |  Page 187  |  Page 188  |  Page 189  |  Page 190  |  Page 191  |  Page 192  |  Page 193  |  Page 194  |  Page 195  |  Page 196  |  Page 197  |  Page 198  |  Page 199  |  Page 200  |  Page 201  |  Page 202  |  Page 203  |  Page 204  |  Page 205  |  Page 206  |  Page 207  |  Page 208  |  Page 209  |  Page 210  |  Page 211  |  Page 212  |  Page 213  |  Page 214  |  Page 215  |  Page 216  |  Page 217  |  Page 218  |  Page 219  |  Page 220  |  Page 221  |  Page 222  |  Page 223  |  Page 224  |  Page 225  |  Page 226  |  Page 227  |  Page 228  |  Page 229  |  Page 230  |  Page 231  |  Page 232  |  Page 233  |  Page 234  |  Page 235  |  Page 236  |  Page 237  |  Page 238  |  Page 239  |  Page 240  |  Page 241  |  Page 242  |  Page 243  |  Page 244  |  Page 245  |  Page 246  |  Page 247  |  Page 248  |  Page 249  |  Page 250  |  Page 251  |  Page 252  |  Page 253  |  Page 254  |  Page 255  |  Page 256  |  Page 257  |  Page 258  |  Page 259  |  Page 260  |  Page 261  |  Page 262  |  Page 263  |  Page 264  |  Page 265  |  Page 266  |  Page 267  |  Page 268  |  Page 269  |  Page 270  |  Page 271  |  Page 272  |  Page 273  |  Page 274  |  Page 275  |  Page 276  |  Page 277  |  Page 278  |  Page 279  |  Page 280  |  Page 281  |  Page 282  |  Page 283  |  Page 284  |  Page 285  |  Page 286  |  Page 287  |  Page 288  |  Page 289  |  Page 290  |  Page 291  |  Page 292  |  Page 293  |  Page 294  |  Page 295  |  Page 296  |  Page 297  |  Page 298  |  Page 299  |  Page 300  |  Page 301  |  Page 302  |  Page 303  |  Page 304  |  Page 305  |  Page 306  |  Page 307  |  Page 308  |  Page 309  |  Page 310  |  Page 311  |  Page 312  |  Page 313  |  Page 314  |  Page 315  |  Page 316  |  Page 317  |  Page 318  |  Page 319  |  Page 320  |  Page 321  |  Page 322  |  Page 323  |  Page 324  |  Page 325  |  Page 326  |  Page 327  |  Page 328  |  Page 329  |  Page 330  |  Page 331  |  Page 332  |  Page 333  |  Page 334  |  Page 335  |  Page 336  |  Page 337  |  Page 338  |  Page 339  |  Page 340  |  Page 341  |  Page 342  |  Page 343  |  Page 344  |  Page 345  |  Page 346  |  Page 347  |  Page 348  |  Page 349  |  Page 350  |  Page 351  |  Page 352  |  Page 353  |  Page 354  |  Page 355  |  Page 356  |  Page 357  |  Page 358  |  Page 359  |  Page 360