This page contains a Flash digital edition of a book.
Gens de Maignaut et du Tauz Quelques notes tirées des registres paroissiaux


Les registres paroissiaux sont la forme ancienne de nos registres d’état-civil. Ils étaient tenus par les curés, qui notaient au jour le jour les baptêmes, les mariages et les sépultures, jusqu’à la loi du 20 septembre 1792 qui a retiré à l’Eglise la tenue des registres pour la confier aux maires. Pour Maignaut-Tauzia, il faut dépouiller les registres des trois paroisses de Maignaut, Auloue et Bertin, qui existaient avant la Révolution sur le territoire de la commune actuelle. Les registres conservés de Maignaut et Auloue ne forment pas une série continue. Ils commencent à la fin du XVIIe


siècle


(le premier registre est de 1695) et couvrent la plus grande partie du XVIIIe jusqu’à 1789, avec une lacune importante :


Les prénoms et les surnoms Quels sont les prénoms les plus couramment utilisés au XVIIIe


siècle ? Parmi les prénoms


donnés au baptême, deux supplantent de très loin tous les autres : Jean pour les garçons, Marie pour les filles. Viennent ensuite Joseph, Pierre et Bernard pour les garçons, Françoise et Anne pour les filles. Les autres prénoms reviennent beaucoup moins fréquemment. Certains prénoms figurent sur les actes sous leur forme gasconne, celle qui est réellement en usage : on trouve des Blazi (pour Blaise, féminin : Blazie), des Domenges (pour Dominique), Guilhem (retrouvé uniquement dans des actes de sépulture), pour Guillaume, et son féminin Guillelme. On trouve parfois les deux formes pour désigner la même personne : ainsi le sonneur de cloches Domenges Aché devient Dominique d’un acte à l’autre. Les diminutifs sont courants : Jeannet, Jeanillon, Petit Jean, Arnautet… pour les hommes, Jeannete, Thoinete, Françon (pour Françoise), Honorete… On trouve quelques prénoms aujourd’hui oubliés : Frix, et son féminin Frise, Geraud et son féminin, Geraude ou Geralde, Guiraud et Guiraude. Philipe (pour une femme), Vital. Ce dernier prénom a connu une certaine fortune locale, puisque deux maires de Maignaut-Tauzia l’ont porté au cours du XXe


siècle. Dans presque


tous les cas, le petit garçon reçoit le prénom de son parrain, la petite fille celui de sa marraine. Ce qui favorise évidemment la reconduction des mêmes prénoms d’une génération à l’autre. Certains hommes sont désignés par un surnom. Rien d’étonnant, car les homonymes sont nombreux et le surnom permet de les distinguer, même si ce n’est pas toujours sa raison d’être. Domenges Aché est surnommé « Melet », Jean


Maignaut Auloue Bertin


il manque les années 1708 à 1721. Pour Bertin, les registres conservés couvrent une période un peu plus courte : ils vont de 1737 à 1782. Tous ces registres sont entreposés aux Archives départementales à Auch. On ne peut pas consulter les originaux, mais seulement des copies sur microfilm.


Le dépouillement en cours des registres paroissiaux de Maignaut, Auloue et Bertin permettra de mieux connaître l’évolution et l’histoire de la population de la commune. Mais ce n’est pas l’objet de cet article qui veut simplement présenter, un peu en désordre, quelques aspects de la vie (et peut-être plus encore de la mort) des habitants de ces trois paroisses à la fin du XVIIe


siècle et au cours du XVIIIe .


Aché est dit « Bolhou », Jean Bautian, « Peccouret » et Jean Terrasson, « Barraqué ». Frix Canterac est surnommé « Désiré », Pierre Dubarry, « Tringon », Pierre Capuron, « Pereye ». Ce dernier surnom est aussi le nom d’un lieudit de Maignaut et indique peut-être l’origine de celui qui le porte.


Les sages-femmes Certains enfants, considérés comme en danger de mort, reçoivent le baptême sur le lieu de leur naissance, sans attendre d’être portés à l’église. Voici un acte de 1696 à la fois acte de baptême et acte de sépulture : « Un enfant malle fils de Samson Pellaroque et Marie Boyer à Labère naquit le 10 9.bre


[novembre]


an susdit et reçut l’eau du baptesme par la femme sage de Bautian lequel soudain après décéda et fut ensevely dans le cimetière de Maignaut le 11 ». Voici l’acte de baptême de Jeanne Marestaing, née le 19 décembre 1722, « baptisée par la femme sage » le 20. Cette fois, l’enfant a pu être menée le lendemain à l’église d’Auloue, où le curé a procédé au « reste des cérémonie de baptesme ». Mais la petite fille meurt le 22 et est enterrée le 23 dans l’église d’Auloue. Ces deux cas nous apprennent l’existence de sages-femmes qui président aux accouchements. La mention de la « femme sage de Bautian » donne à penser qu’il en existait une dans chaque quartier. Ces matrones n’avaient évidemment aucune compétence médicale


4


La Gèle


La


Baïse


L’ uloue


A


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20  |  Page 21  |  Page 22  |  Page 23  |  Page 24  |  Page 25  |  Page 26  |  Page 27  |  Page 28  |  Page 29  |  Page 30  |  Page 31  |  Page 32  |  Page 33  |  Page 34  |  Page 35  |  Page 36  |  Page 37  |  Page 38  |  Page 39  |  Page 40  |  Page 41  |  Page 42  |  Page 43  |  Page 44  |  Page 45  |  Page 46  |  Page 47  |  Page 48  |  Page 49  |  Page 50  |  Page 51  |  Page 52  |  Page 53  |  Page 54  |  Page 55  |  Page 56  |  Page 57  |  Page 58  |  Page 59  |  Page 60  |  Page 61  |  Page 62  |  Page 63  |  Page 64  |  Page 65  |  Page 66  |  Page 67  |  Page 68  |  Page 69  |  Page 70  |  Page 71  |  Page 72  |  Page 73  |  Page 74  |  Page 75  |  Page 76  |  Page 77  |  Page 78  |  Page 79  |  Page 80  |  Page 81  |  Page 82  |  Page 83  |  Page 84  |  Page 85  |  Page 86  |  Page 87  |  Page 88  |  Page 89  |  Page 90  |  Page 91  |  Page 92  |  Page 93  |  Page 94  |  Page 95  |  Page 96  |  Page 97  |  Page 98  |  Page 99  |  Page 100  |  Page 101  |  Page 102  |  Page 103  |  Page 104  |  Page 105  |  Page 106  |  Page 107  |  Page 108  |  Page 109  |  Page 110  |  Page 111  |  Page 112  |  Page 113  |  Page 114  |  Page 115  |  Page 116  |  Page 117  |  Page 118  |  Page 119  |  Page 120  |  Page 121  |  Page 122  |  Page 123  |  Page 124  |  Page 125  |  Page 126  |  Page 127  |  Page 128  |  Page 129  |  Page 130  |  Page 131  |  Page 132  |  Page 133  |  Page 134  |  Page 135  |  Page 136  |  Page 137  |  Page 138  |  Page 139  |  Page 140  |  Page 141  |  Page 142  |  Page 143  |  Page 144  |  Page 145  |  Page 146  |  Page 147  |  Page 148  |  Page 149  |  Page 150  |  Page 151  |  Page 152  |  Page 153  |  Page 154  |  Page 155  |  Page 156  |  Page 157  |  Page 158  |  Page 159  |  Page 160  |  Page 161  |  Page 162  |  Page 163  |  Page 164  |  Page 165  |  Page 166  |  Page 167  |  Page 168  |  Page 169  |  Page 170  |  Page 171  |  Page 172  |  Page 173  |  Page 174  |  Page 175  |  Page 176  |  Page 177  |  Page 178  |  Page 179  |  Page 180  |  Page 181  |  Page 182  |  Page 183  |  Page 184  |  Page 185  |  Page 186  |  Page 187  |  Page 188  |  Page 189  |  Page 190  |  Page 191  |  Page 192  |  Page 193  |  Page 194  |  Page 195  |  Page 196  |  Page 197  |  Page 198  |  Page 199  |  Page 200  |  Page 201  |  Page 202  |  Page 203  |  Page 204  |  Page 205  |  Page 206  |  Page 207  |  Page 208  |  Page 209  |  Page 210  |  Page 211  |  Page 212  |  Page 213  |  Page 214  |  Page 215  |  Page 216  |  Page 217  |  Page 218  |  Page 219  |  Page 220  |  Page 221  |  Page 222  |  Page 223  |  Page 224  |  Page 225  |  Page 226  |  Page 227  |  Page 228  |  Page 229  |  Page 230  |  Page 231  |  Page 232  |  Page 233  |  Page 234  |  Page 235  |  Page 236  |  Page 237  |  Page 238  |  Page 239  |  Page 240  |  Page 241  |  Page 242  |  Page 243  |  Page 244  |  Page 245  |  Page 246  |  Page 247  |  Page 248  |  Page 249  |  Page 250  |  Page 251  |  Page 252  |  Page 253  |  Page 254  |  Page 255  |  Page 256  |  Page 257  |  Page 258  |  Page 259  |  Page 260  |  Page 261  |  Page 262  |  Page 263  |  Page 264  |  Page 265  |  Page 266  |  Page 267  |  Page 268  |  Page 269  |  Page 270  |  Page 271  |  Page 272  |  Page 273  |  Page 274  |  Page 275  |  Page 276  |  Page 277  |  Page 278  |  Page 279  |  Page 280  |  Page 281  |  Page 282  |  Page 283  |  Page 284  |  Page 285  |  Page 286  |  Page 287  |  Page 288  |  Page 289  |  Page 290  |  Page 291  |  Page 292  |  Page 293  |  Page 294  |  Page 295  |  Page 296  |  Page 297  |  Page 298  |  Page 299  |  Page 300  |  Page 301  |  Page 302  |  Page 303  |  Page 304  |  Page 305  |  Page 306  |  Page 307  |  Page 308  |  Page 309  |  Page 310  |  Page 311  |  Page 312  |  Page 313  |  Page 314  |  Page 315  |  Page 316  |  Page 317  |  Page 318  |  Page 319  |  Page 320  |  Page 321  |  Page 322  |  Page 323  |  Page 324  |  Page 325  |  Page 326  |  Page 327  |  Page 328  |  Page 329  |  Page 330  |  Page 331  |  Page 332  |  Page 333  |  Page 334  |  Page 335  |  Page 336  |  Page 337  |  Page 338  |  Page 339  |  Page 340  |  Page 341  |  Page 342  |  Page 343  |  Page 344  |  Page 345  |  Page 346  |  Page 347  |  Page 348  |  Page 349  |  Page 350  |  Page 351  |  Page 352  |  Page 353  |  Page 354  |  Page 355  |  Page 356  |  Page 357  |  Page 358  |  Page 359  |  Page 360