This page contains a Flash digital edition of a book.
Si l’on admet l’adage selon lequel « un problème n’est réglé que lorsqu’il est bien réglé », alors non, l’aména- gement de la place n’est pas achevé, ceux qui ont mangé de la poussière tout l’été peuvent en témoigner.


Pourquoi la route qui traverse le bourg est-elle en calcaire compressé, un matériau qui par temps sec et sous l’effet du roulage des voitures se détache en fines particules qui tournoient en nuages sur la place et pénètrent dans les habitations ? Dur à comprendre d’autant que les accès au village sont eux revêtus d’un béton/gravier stable et esthétique.


Une vidéo-parodie


mise en ligne sur notre site www.maignaut.com ironise sur la poussière.


De surcroît, par temps humide, les moulages blancs de nos semelles assu- rent une évidente traçabilité du va-et- vient des habitants que ce soit dans les maisons ou les voitures. Pour compléter ce sombre tableau, de nombreuses ornières se sont formées dès la mise en circulation.


Deux causes possibles Soit le calcaire compressé était un mauvais choix. Soit il y a malfaçon.


Un unique remède


Refaire au plus vite le revêtement de la route.


Comment ne pas perdre la tête devant un Jean-François Filliatre au bord du fou rire et une perruche si joliment cabotine !


Vous avez déjà visionné la vidéo plus de 600 fois ! N°43 ● MAIGNAUT PASSION Info ● 3


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16