This page contains a Flash digital edition of a book.
Brunet Pont Lauzit


Trouillon Le Tauzia


Le Canonge


de distance ( l’hôtellerie ne figure plus sur le plan). Un bail à ferme du 2 mai 1751 (donc passé très peu de temps après la construc- tion des ponts) semble mentionner cette vieille route6


. Par cet acte, les moines de Pont


Valence sur-Baïse


Flaran afferment leurs métairies de Lauzit et de Trouillon à des bourgeois de Valence, le marchand Arnaud Peres et le chapelier Ray- mond Lacombe. Mais les religieux se réser- vent « le vieux chemin nouvellement extirpé alant de Susleigne à Trouillon ». Ce chemin désaffecté ne serait-il pas une portion de la vieille route de Condom ? Elle aurait pu pas- ser par le hameau de Trouillon, qui sur le plan cadastral de 1816 se présente comme un village-rue étiré parallèlement à la nou- velle route. Aurait-elle rejoint Condom en traversant le village d’Herret ? D’autres recherches indiqueront peut-être un jour si cette hypothèse... tient la route. BERTRAND BOQUIEN


ROUTE D’AUCH A CONDOM (AD Gers, 3 E 2579)


Marché pour la construction de deux ponts sur la route de Condom, passé entre Guillaume Chéné, entrepreneur des ponts à construire sur le chemin royal, et Étienne Lapeyrere maître maçon de Valence - 23 octobre 1744


(P. 1) « Marché de sous entreprise de ponds fait entrele Sr Chenay et Etienne Lapeyrere maçon pour [625#]. Aujourd’huy vingt troisième du mois d’octobre mil sept cens qua- rante quatre après midy dans la ville de Valence en Armaignac sénéch(au)cée d’Auch étude et par devant moy no(tai)re royal de la présente ville soussigné présents témoi(n)s bas nommés furent présents le S. Guilhaume Chéné entrepreneur des ponts à cons-


truire sur le chemain royal de Bar- baste, Nérac, Condom à Valence h(abit)ant de la ville de Bord(eau)x étant de présent en celle cy d’une part et Etienne Lapeyrere me maçon h(abit)ant de la pr(ésen)te ville d’autre part lesquelles parties de gred ont conveneu et demuré d’accord de ce que suit Sçavoir que le d(it) Lapeyrere a volontai- rement entre- pris c’est obligé et s’oblige par les présentes (P. 2) envers le d(it) S. Chenay de luy contruire faire et parfaire deux ponds sur la d(ite) route sçavoir un de douse pieds d’houverture dans [...re] dans les possessions de Mr. de [Moncad(e)] du d(it) Condom au lieu indiqué par Mr. de Vimas Ingéni(eur) des Ponds et chaucées de la généralité de Bord(eau)x et l’autre pond aura neuf pieds d’houverture


aussy dans hœuvre et sera construit sur le ruisseau du [Ravin] dans le bois de Mr. Dupin aussy du d(it) Condom au lieu indiqué à la plaine par le d(it) Sr. de [Vigmore] et pour cet effait le d(it) Lapeyrere s’oblige de faire touts les déblaiements des terres à remblayé de même dans toutes les parties où il y en aura besoin de faire touttes les fondations et déblaiements des terres à trois pieds et plus jusques au terrain solide et épuisement deseaux et les d(ites) fondations devront être veues et reconneues par le d(it) Sr. Chenay jusques au d(it) fonds solide comme aussy de ramplir les d(ites) fon- dations des mœurs [et] cullées et de ceux en [e.....] le d(it) moeur du pont de Moncade auront cinq pieds d’épes- seur à la première assise des fonda- tions qui sera fait avec , ...


N°40 ● MAIGNAUT PASSION Info ● 9


Baïse


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20