This page contains a Flash digital edition of a book.
du village : le caprice d’un maire


pour la consommation courante et réserver les produits de qualité supérieure (comme le label) à des occasions particulières. Mais le groupe est-il si sûr de lui ? Pour convaincre ses membres, Vivadour a invité à son assemblée générale du 18 novembre Olivier Dauvers, spécialiste de la grande consommation. Ce dernier s’est attaché à convaincre l’assemblée que la controverse au sujet des poulets industriels n’avait pas lieu d’être et tenait même de l’hérésie dans la mesure où, quand bien même le poulet label continuera de se vendre, la consom- mation de masse s’effectuera de toute façon sur le poulet standard.


Un approvisionnement éthique


D’autres types de poulet existent sur le mar- ché issus de modes d’élevage durables et respectueux des animaux d’élevage.


7 Français sur 10 prêts


à payer plus cher leur poulet s’il est garanti plein air


Une enquête d’opinion menée par l’Ifop pour CIWF France, l’ONG de référence pour le bien-être des animaux d’élevage montre que :


■ 7 Français sur 10 sont prêts à payer plus cher leur poulet s’il est garanti plein air.


■ 59 % des Français considèrent le mode d’élevage du poulet comme déterminant lors de l’acte d’achat.


■ Le respect du bien-être animal est la 2e


motivation lors de l’achat d’un poulet.


Ces résultats montrent un changement nota- ble qui doit être pris en compte.


Présidente de la Sauvegarde du Gers www.poulaillers32gers.wordpress.com


Chantal Fauché Dans une machine à laver pendant une heure trente


Quand vous mangez du poulet, êtes-vous bien sûr que, dedans, il n’y a pas aussi un peu (voir beaucoup) d’eau aussi et pour- quoi pas un peu de boeuf et pourquoi pas un peu de porc et peut-être encore de mystérieux additifs ? Vous verrez … cette question, vous vous la poserez souvent après avoir vu cette vidéo Une enquête de plusieurs mois menée par Panorama, une émission de grands repor- tages britanniques nous apprend (à 8 minu- tes du début) que les filets de poulet, afin d’augmenter leur poids, sont gorgés d’eau. Pour cela, les filets de poulet sont placés


Des pratiques juteuses


dans d’énormes tambours-mélangeurs avec de l’eau et des additifs puis cela tourne pen- dant une heure trente.


Quand il sort, le poulet est gluant et visqueux


Panorama a découvert le vrai secret, celui qui permet que la viande retienne l’eau : le liant utilisé pour retenir l’eau est fabriqué à partir de protéines animales (restes de cochons et vaches) et pas seulement à partir de poulet.


A voir absolument ! depuis le site : www.poulaillers32gers.wordpress.com N°40 ● MAIGNAUT PASSION Info ● 17


©ZUCHERO-FOTOLIA


Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6  |  Page 7  |  Page 8  |  Page 9  |  Page 10  |  Page 11  |  Page 12  |  Page 13  |  Page 14  |  Page 15  |  Page 16  |  Page 17  |  Page 18  |  Page 19  |  Page 20